TRAITEMENT FIV

Notre taux de réussite pour le traitement par FIV est élevé. Grâce à cette technique, nous avons déjà aidé beaucoup de couples infertiles à réaliser leur désir de devenir parents.

Questions souvent posées avant le transfert embryonnaire

1. J’attends le transfert embryonnaire
2. Informations suite a un transfert embryonnaire
3. Mon test de grossesse est positif
4. Mon test de grossesse est négatif

1. J’attends le transfert embryonnaire

Quand sera réalisé le transfert embryonnaire ?

La planification du transfert embryonnaire est réalisée par le médecin en collaboration avec l’embryologue et la patiente. Le transfert est réalisé le 3ème ou le 5ème jour suivant le prélèvement d’ovules. Vous serez informée par la coordinatrice lors d’une consultation téléphonique de l’évolution de vos embryons et de la date et l’heure du transfert embryonnaire.

Combien d’embryons seront-ils transférés ?

 En général, nous réalisons le transfert d’un, au maximum de deux embryons. Nous recommandons de congeler les embryons de qualité non transférés.

Quelle est la qualité des embryons en fonction de ces différents jours ?

La qualité d’un embryon peut être évaluée à partir du deuxième jour de son évolution. Un embryon de deux jours devrait être formé au mieux de 3 à 4 cellules. Un embryon de trois jours devrait comporter de 6 à 8 cellules. Le quatrième jour, l’embryon devient morula et sa qualité est plus difficile à évaluer. L’embryon devient blastocyste le 5ème jour.

Que dois-je apporter avec moi pour la séance d’implantation embryonnaire ?

Rien de spécial. Amenez avec vous les documents exprimant votre consentement avec le traitement suivi ainsi que votre consentement signé pour la congélation des embryons, si vous souhaitez conserver les embryons surnuméraires non utilisés.

Dois-je avoir la vessie pleine avant le transfert embryonnaire ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir la vessie pleine lors de l’implantation embryonnaire. Nous vous recommandons seulement de ne pas aller aux toilettes et vider votre vessie juste avant l’implantation. En effet, la vessie pleine ou à moitié pleine contribue à redresser l’utérus et facilite alors l’implantation des embryons dans l’utérus.

Combien de temps dure le transfert ?

Une implantation sans complication dure environ de 3 à 5 minutes. Après implantation, vous devez rester allongée dans la salle de transfert pendant encore 10 à 15 minutes. Vous pouvez ensuite rentrer chez vous.

Mon partenaire peut-il être présent pendant le transfert ?

La présence de votre partenaire est souhaitée lors du transfert embryonnaire (à moins que vous ne souhaitiez le contraire).

2. Information suite a un transfert embryonnaire

Dois-je rester au lit après l’implantation ?

Il n’est pas nécessaire de garder un repos absolu après l’implantation. Nous recommandons un régime journalier normal en limitant au maximum les facteurs de stress comme les sports physiquement difficiles ou les travaux pénibles. Il n’est pas nécessaire de prendre d’arrêt de travail.  

Puis-je rentrer à la maison après l’implantation ?

Les voyages ne sont pas une contrainte après l’implantation embryonnaire. Les patientes rentrent chez elles le plus souvent le jour du transfert, au plus tard le lendemain, en utilisant les moyens de transport disponibles.

Quand les embryons s’implantent-ils vraiment dans l’utérus ?

Les embryons s’implantent dans la muqueuse utérine (ils nidifient) le plus couramment entre le 6ème et le 8ème  jour suivant la fécondation, donc dans les 24-48 heures suivant le transfert embryonnaire.

J’ai commencé à avoir des pertes, est-ce normal ?

De légères pertes peuvent apparaître après le transfert embryonnaire, mais elles ne devraient pas durer plus d’une journée. Elles sont dues à de petites plaies du col de l’utérus causées lors du transfert. Ces pertes n’ont pas d’influence sur les résultats du traitement. Si les saignements sont importants et persistent, consultez votre médecin.

Dois-je prendre tous les médicaments prescrits ?

Continuez à prendre tous les médicaments que vous preniez avant le transfert embryonnaire. Il s’agit toujours au minimum de progestérone. Si vous preniez également avant le transfert de l’Estrimax, Anopyrin ou les immunosuppresseurs, continuez à les prendre.

Je ne me sens pas bien suite à la prise de progestérone. Que dois-je faire ?

Si vous preniez du progestérone en comprimés (par voie orale), essayez de le prendre par voie vaginale, (la même dose) deux fois par jour (matin et soir). Si vous le preniez par voie vaginale, il est possible de passer au gel de progestérone (Crinone).

Quand dois-je faire un test de grossesse ?

Réalisez un test de grossesse deux semaines après l’implantation embryonnaire, la date précise sera indiquée dans le rapport final.

Le test de grossesse réalisé à partir des urines est négatif. Que dois-je faire ?

Si le test urinaire est négatif, vous pouvez  alors procéder à un test de grossesse sanguin. Si le résultat négatif est confirmé, arrêtez de prendre tous les médicaments liés au traitement.

Comment suis-je informée que je dispose d’embryons congelés ?

Dans le cours de la semaine suivant le transfert embryonnaire, vous serez informée par courriel de la congélation des embryons. N’appelez pas la clinique, les infirmières n’ont pas les informations relatives à vos embryons congelés.

Quand puis-je avoir des rapports sexuels avec mon partenaire ?

Vous pouvez avoir de nouveau des rapports sexuels avec votre partenaire trois jours après l’implantation embryonnaire.

Quand puis-je suivre un autre traitement si le premier n’apporte pas de succès ?

 Nous vous proposerons un autre traitement au plus tôt possible.

3. Mon test de grossesse est positif

Le résultat de mon test est positif. Que dois-je faire ?

Continuez à prendre tous les médicaments prescrits. S’il s’agit d’un test urinaire, il est possible d’en confirmer le résultat par un test sanguin, mais ce n’est pas indispensable. Par la suite, prenez rendez-vousdans les 14 jours suivant ce résultat positif pour effectuer un contrôle par échographie.

J’ai commencé à avoir des pertes. Que dois-je faire ?

N’arrêtez pas de prendre les médicaments prescrits, il est souhaitable de respecter un régime de repos. Augmentez la dose journalière de progestérone de deux comprimés à midi.  Si vous avez des pertes avant la date de réalisation du test de grossesse, attendez et effectuez-le à la date déterminée. Si vous avez déjà un résultat positif, prenez rendez-vous pour effectuer une prise de sang de contrôle avec  un intervalle de trois jours.

Quand est-il souhaitable de réaliser un examen par échographie ?

L’examen échographique devrait être réalisé au plus tôt 3 à 4 semaines après le transfert embryonnaire.

Depuis combien de semaines suis-je en réalité enceinte ?

La durée (nombre de semaines et de jours de grossesse) ne se calcule pas selon le cycle naturel commençant le jour où l’ovule a été fécondé mais toujours depuis le premier jour des dernières règles.Cette convention est également utilisée en cas de reproduction assistée,bien que nous sachions exactement à quelle date la fécondation a eu lieu.Pour le calcul de la durée approximative de votre grossesse, considérez le jour du transfert embryonnaire comme le 19ème jour de votre grossesse. Cela signifie que vous étiez déjà enceinte de 2 semaines et 5 jours le jour du transfert .

Dois-je continuer à prendre tous les médicaments ?

Prenez tous les médicaments sans changement (sauf si votre médecin vous l’a prescrit autrement avant le transfert) jusqu’au premier examen échographique, que vous planifierez dans les 14 jours suivant le test positif de grossesse.

Je suis dans la 10ème semaine, dois-je toujours prendre tous les médicaments ?

Nous recommandons de prendre tous les médicaments sans changement jusqu’à la fin de la 12ème semaine de grossesse. Il est certain que chaque patiente prend différents médicaments et que leur arrêt se décide toujours de façon individuelle. On peut néanmoins dire que généralement les immunosuppresseurs peuvent être arrêtés après l’examen par échographie du rythme cardiaque du fœtus. Les doses d’œstrogènes et progestérones peuvent être réduites de moitié après la 12ème semaine et stoppées définitivement 10 jours après. Veuillez toujours consulter votre médecin pour déterminer les dates d’arrêt précises de prise des médicaments.

4. Mon test de grossesse est négatif

J’ai fait un test urinaire dont le résultat est négatif, mais je ne saigne pas encore. Puis-je encore espérer ?

Les différents tests urinaires disponibles ont des degrés différents de sensibilité. Essayez donc, si possible, un autre test urinaire 2 jours après. S’il est toujours négatif et que vous commencez à saigner, le traitement n’a pas réussi. Si le test est négatif et que vous ne saignez pas ou que vous ayez seulement de légères pertes, , il faut alors effectuer un test de grossesse sanguin.

A qui dois-je m’adresser pour la suite du traitement ?

Pour évaluer le traitement qui a échoué et déterminer la stratégie d’un éventuel traitement ultérieur,prenez rendez-vous avec avec le médecin qui a élaboré le plan de votre premier traitement dans les 10 à 14 jours qui suivent. Vous pouvez prendre rendez-vous par courriel ou par téléphone.

Dois-je continuer à prendre les médicaments ?

Si vous obtenez des résultats négatifs à plusieurs tests de grossesse, vous pouvez arrêter tous les médicaments,à l’exception des immunosuppresseurs à une dose supérieure à 10 mg (2 comprimés) par jour. Demandez au médecin qui vous a prescrit ce médicament comment l’arrêter progressivement.

Quand puis-je suivre un autre traitement ?

Si nous avons conservé lors du traitement précédent des embryons congelés, il est possible de planifierune nouvelle implantation des embryons cryo-conservés dès le cycle suivant.Si un nouveau traitement avec don d’ovocytes est envisagé, il est alors possible de le planifier dans un intervalle de 3 à 4 mois.Consultez alors votre médecin.
 

NOUS ACCUEILLONS DES PATIENTS PROVENANT DE 90 PAYS DIFFERENTS.

La clinique REPROFIT appartient à l´élite européenne du domaine de la médecine de la reproduction. Nous mettons l´accent sur la qualité des soins fournis et surtout sur votre confort. Notre meilleure récompense est de lire les messages d’heureux parents du monde entier.

Nous parlons couramment 8 langues
(français, anglais, allemand, italien, tchèque, roumain, hongrois, polonais)
Nous vous accompagnons durant tout le cycle de traitement. Nous réglons avec vous les aspects administratifs nécessaires. Si vous le souhaitez, nous pouvons vous recommander un hébergement. Nous nous tenons toujours à votre disposition.